Stories Instagram : 10 règles pour mieux les utiliser

Les réseaux sociaux documentent nos vies et notre travail en temps réel. Il est même difficile de se souvenir d’une époque relativement récente où la réalité n’était pas enregistrée et partagée instant par instant. La croissance exponentielle des plateformes nous a conduits, de manière prévisible, à une surcharge de contenu et donc à une perte d’intérêt pour ce qui est désormais perçu comme une sorte de “bruit de fond” de notre existence numérique.

C’est pourquoi la perspicacité qui a conduit Instagram (puis Facebook) à créer le format de la story est absolument brillante. Si tout ce que nous mettons sur l’internet est sauvegardé pour toujours, éternellement disponible et enterré dans une montagne de contenu qui ne fait que croître, alors plus rien n’a de valeur et tout se ressemble.

Que faut-il faire pour qu’un contenu soit vraiment spécial ?

Unicité. Et dans l’univers virtuel, “unique” est quelque chose qui est limité dans le temps, un événement, une expérience qui doit être vécue au moment où elle se produit, car ensuite, elle aura disparu. C’est pourquoi nous ne pouvons pas nous empêcher de parcourir les stories Instagram, car elles nous donnent l’idée de quelque chose que nous vivons en temps réel.

Qu’est-ce que cela signifie pour les responsables des médias sociaux des marques ?

Tout d’abord, que vous devez apprendre à utiliser une nouvelle langue, pour créer un contenu passionnant et mémorable. Voici 10 conseils pratiques pour rendre vos stories Instagram vraiment mémorables.

1. Pensez à l’histoire avant de créer l’image

Sur Instagram, il y a toujours eu une compétition pour créer de “belles” images. Pendant des années, cela signifiait penser à un contenu organisé dans un cadre carré ou horizontal, agrémenté de filtres et conçu pour être visionné comme des photos traditionnelles.

Les stories Instagram sont une toute autre affaire. Ils sont faits pour faciliter la création de contenu impromptu, ils vont donc de pair avec le format vertical qui est le format par défaut des smartphones.

Cela signifie que, pour construire notre histoire, nous devons la concevoir dans ce format particulier et penser à l’image non pas comme le centre de l’attention, mais comme un élément qui devra se fondre dans les mots, les gifs, les emoji et autres contenus multimédias.

En bref, nous devons voir la réalité déjà sous forme de mèmes.

2. Ne lésinez pas sur les gifs !

Les gifs animés sont objectivement l’une des inventions les plus drôles du net. Filles des “vignes” (dont beaucoup d’internautes sont trop jeunes pour se souvenir), les gifs nous permettent d’exprimer des réactions et des commentaires sans mots, en utilisant de petits fragments de vidéo qui peuvent changer complètement le sens d’un contenu.

Combien en utiliser et comment ? Tout dépend de vos goûts et du type de communication que vous avez décidé de mettre en place pour vos stories Instagram. Bien sûr, en mettre trop dans le même cadre risque de dérouter l’utilisateur et de rendre le message peu clair.

Utilisez des gifs qui apportent quelque chose à votre histoire, mais surtout qui sont significatifs pour votre public cible.

3. Amusez-vous bien !

Les histoires ne sont pas des dissertations, des articles, des billets de blog ou même des statuts Facebook – ne vous prenez pas trop au sérieux ! Les personnes qui parcourent les stories Instagram veulent être divertis, s’amuser pendant quelques secondes, être surprises. Si vous ne vous amusez pas à les créer, vous ne parviendrez guère à capter l’intérêt des utilisateurs distraits. Laissez libre cours à votre créativité et n’oubliez pas d’ajouter un peu d’humour à vos images.

4. Impliquez les utilisateurs

Un autre grand avantage des stories Instagram est l’interactivité. Grâce à des outils tels que les sondages et les questions directes, vous pouvez rendre la communication véritablement réciproque. Posez des questions aux utilisateurs, recueillez leur avis, faites-les participer directement à votre narration.

De cette façon, non seulement vous rendrez votre profil plus attrayant, mais vous pourrez également obtenir des informations précieuses sur les goûts et les désirs de vos followers.

5. Audio ON !

Vous avez probablement rencontré des histoires dont la première image contient les mots “Audio ON !”. Eh bien, ce sont de loin les histoires qui suscitent le plus d’engagement car elles promettent un contenu plus riche.

Utilisez ce format pour partager des performances artistiques, telles que des spectacles ou des concerts, des interviews et des diffusions en direct. Il peut également être judicieux d’enregistrer ce contenu parmi vos points forts.

En fait, il arrive souvent qu’un utilisateur n’ait pas la possibilité d’activer l’audio, peut-être parce qu’il se trouve dans un lieu public et ne peut pas porter d’écouteurs : si votre contenu promet quelque chose d’intéressant, les utilisateurs reviendront le chercher pour l’écouter.

L’enregistrement de ces histoires dans les points forts vous permet de les rendre disponibles au-delà des 24 heures standard.

6. Coordonner les couleurs

Instagram est toujours le social des images belles, agréables, brillantes et légèrement hipster. Le fait que vous puissiez utiliser votre téléphone verticalement, sans l’orienter comme un appareil photo, n’est pas une excuse pour partager des images laides, déséquilibrées ou mal éclairées.

Si, comme c’est probable, vous n’avez pas d’appareil photo, utilisez les filtres appropriés.

Essayez également de coordonner la couleur du lettrage avec la couleur prédominante des images, en utilisant le curseur approprié pour obtenir la nuance dont vous avez besoin.

7. Attention aux hashtags !

Les règles n’ont pas changé en ce qui concerne les hashtags.

Utilisez-les, étudiez-les, recherchez les plus adaptés à votre secteur et les plus populaires sur le sujet qui vous intéresse.

Utilisez-les toutefois avec modération et de manière stratégique : personne ne souhaite voir une image obscurcie par un mur de petites écritures et de gommes.

Les hashtags sont l’outil qui vous permet d’atteindre les utilisateurs du monde entier : choisissez-les intelligemment !

8. Mentions et partages

Si vous souhaitez que votre histoire soit à nouveau partagée, mentionnez les témoignages des personnes concernées. La fonction “mention” est accessible à la fois dans le texte normal et dans la fenêtre des éléments spéciaux (celle qui contient également les emoji, les gifs et autres outils interactifs).

L’utilisation des mentions permettra aux comptes mentionnés d’être informés de la publication de votre article et de le partager à nouveau.

9. Spontanéité… dans une certaine mesure.

Plus importante que la spontanéité est l’impression de spontanéité. Cela ne veut pas dire que, de la part d’une marque, vous n’attendez plus la production de contenu professionnel.

Utilisez tous les outils à votre disposition pour créer un contenu plus beau et plus attrayant.

Les vidéos et les photos préalablement éditées fonctionnent aussi bien sur les stories Instagram que sur tout autre support, tant que vous respectez les proportions du format.

10. Apprenez à utiliser les stories Instagram avec expérience !

De nombreux responsables des médias sociaux ne sont pas des “millennials”, encore moins des “xennials”, n’ont jamais entendu le mot “YEET” et n’ont compris que récemment ce qu’est un mème. Ce conseil est pour vous : ne vous précipitez pas ! Vous pouvez vous familiariser avec les stories Instagram, comme avec toute autre chose, par l’expérience.

De plus, si vous passez en une semaine d’une communication totalement traditionnelle à un ouragan de nouveaux médias, votre public ne vous croira pas. Le secret consiste à suivre ce que font les autres et à trouver, au fil du temps, les moyens de l’adapter à vos propres besoins.

En attendant, voici notre profil Instagram pour rester à jour sur nos événements et nos prochains articles !