Quand un logo ne fonctionne pas : les erreurs à éviter.

La création d’un logo est l’une des activités les plus insidieuses pour une entreprise. C’est une sorte de carte de visite qui permet de rendre votre entreprise et votre marque reconnaissables et attrayantes.

David Brier, spécialiste réputé du design et de l’identité de marque, affirme que le logo, avec le nom de l’entreprise, est l’un des premiers éléments auxquels les consommateurs prêtent attention.

Marque et logo : deux langues et un seul message.

La marque et le logo communiquent le même message, mais ils sont basés sur des langages différents : la première utilise des mots, le second des images. Une identité de marque forte et convaincante repose sur l’identification des valeurs et des principes qui inspirent l’entreprise et qu’elle entend véhiculer à travers ses activités, ainsi que sur l’idée qui sous-tend la création du produit à vendre. Un logo est efficace lorsque l’image qui le compose représente de manière claire, simple et unique cet ensemble de facteurs.

Les erreurs à éviter.

Afin d’atteindre cet objectif, il est fondamental d’éviter les erreurs dans la construction du logo qui pourraient compromettre l’image de l’entreprise sur le marché. Certaines de ces erreurs dépendent de l’inexpérience ou d’un processus de création trop lourd, d’autres sont dues à la précipitation ou à un manque de communication avec l’entreprise cliente.

Commençons par le commencement.

La construction d’un logo est sans aucun doute une activité créative, qui doit être exploitée le moins possible, mais ne pas avoir d’idées claires peut s’avérer une perte de temps et d’énergie. Ainsi, avant de commencer à travailler, il serait bon d’avoir un briefing clair sur la vision, l’activité, la cible et les préférences de l’entreprise cliente.

Trop de cibles, pas d’objectifs.

Un logo est plus qu’une simple image. Le logo est une histoire, visant à communiquer les valeurs de l’entreprise. Mais aussi le public cible, c’est-à-dire le public préféré de l’entreprise, est un élément fondamental à garder à l’esprit lors de la création du logo. Si vous pensez pouvoir vous adresser au public de manière indistincte, afin de pouvoir être plus transversal dans le message, vous risquez de créer un logo générique, manquant de reconnaissabilité et d’identité qui devrait au contraire être mise en valeur. Pendant la phase d’élaboration, pour identifier le style du logo, il est toujours préférable d’isoler et de prendre comme référence une cible spécifique, la cible principale de l’entreprise, et de laisser ensuite à l’activité de communication le soin de l’élargir autant que possible.

Pas la mode mais la manière.

Pour concevoir un logo, il est bon d’être au courant de ce qui se passe dans le monde du design et d’être à jour sur les différentes tendances du moment. Mais il ne faut jamais oublier que les modes, par leur nature même, sont éphémères. Il est donc normal de s’inspirer des logos qui fonctionnent et qui sont entrés dans l’histoire, tout comme il est normal d’analyser les styles, les solutions techniques et les inventions créatives d’autres entreprises, mais l’élément fondamental d’un logo est son caractère unique, ce qui signifie qu’il faut faire l’effort d’aller au-delà des caractéristiques ou des éléments qui sont trop liés à la mode du moment. Ce n’est que de cette manière que vous pourrez créer un logo qui peut aspirer à être toujours actuel.

Garder les couleurs à distance.

L’utilisation des couleurs dans le domaine de la communication revêt une importance fondamentale, car des réactions émotionnelles et psychologiques y sont associées. Mais pour pouvoir régir ses effets, les couleurs doivent être choisies avec soin et équilibrées judicieusement.

L’utilisation d’un trop grand nombre de couleurs dans un logo peut avoir un effet négatif, car elle peut créer une confusion chez l’observateur, tant du point de vue du message de l’entreprise (identité et secteur de produit) que du point de vue de la reconnaissabilité et de la mémorisation. Il est donc préférable de ne pas exagérer dans le choix des couleurs et d’abandonner l’idée de mettre en valeur chaque élément de l’entreprise pour se concentrer sur deux ou trois couleurs afin d’exalter les caractéristiques particulières de l’entreprise, en laissant de côté celles qui ont une importance secondaire.

Il est toujours préférable de viser l’essentiel et d’arriver à la couleur, pour mettre en évidence les valeurs et le message de l’entreprise, seulement après avoir fixé la ligne graphique sur une base monochromatique. Un logo doit être conçu pour être placé sur n’importe quel support, grand ou petit et avec une base neutre ou colorée : du papier à lettres aux affiches. Si la version monochrome est lisible et a un fort impact, alors la structure choisie est efficace et il sera possible de procéder à l’ajout de couleurs, sans en faire trop.

Impressionnez sans effets spéciaux.

L’utilisation de différents types de polices, d’effets 3D ou de nuances peut rendre le design du logo confus et chaotique, le privant ainsi de la possibilité d’être facilement reconnaissable et mémorable. Donc, si l’on veut vraiment exagérer, il vaut mieux le faire avec la synthèse qu’avec une accumulation inutile et nuisible, même de possibles significations cachées, concernant les icônes, les lignes, les traits et les couleurs.

Logos communs.

Picasso disait qu’un bon artiste imite, un grand artiste copie. Dans le cas du logo, on peut dire avec certitude que cette maxime ne s’applique pas. L’utilisation d’icônes ou d’images téléchargées sur le net peut s’avérer un choix risqué et, outre la possibilité de se heurter à des problèmes juridiques, il y a également le risque d’impliquer l’entreprise cliente ou d’autres collaborateurs (imprimeurs, sponsors, détaillants).

S’il n’est pas polyvalent, il ne fonctionne qu’à moitié.

Pour être efficace, un logo doit également respecter certaines caractéristiques techniques de base, qui lui permettent de s’adapter à des formats et supports de formes et de tailles différentes, de l’imprimé au numérique. La création et l’utilisation du logo en format vectoriel garantira l’uniformité visuelle nécessaire pour que l’image de l’entreprise soit toujours précise, cohérente et intégrale.

Afin d’éviter les erreurs mentionnées ci-dessus et les pertes inutiles de temps et d’argent, on vous suggère de toujours vous adresser à un designer professionnel, ainsi qu’à des professionnels expérimentés, tels que DoctaPrint, qui, avec sérieux et dévouement, offre des services haut de gamme et la commodité de commander en ligne et de recevoir des impressions où vous le souhaitez.