indicateurs de performance ou KPI

Comment bien choisir ses indicateurs de performance ou KPI

Le management de la performance se projette dans l’avenir notamment par l’évaluation du processus de création de produits innovants. Cette discipline doit également travailler sur l’acquisition de nouveaux clients par l’intermédiaire du marketing et de l’innovation. Pour être plus performant, il est important de s’intéresser à l’indicateur de performance clé.

Qu’est-ce qu’un indicateur de performance ?

Le KPI n’est pas un gadget. Ce dispositif utile à la mesure de la performance oriente les actions dans l’accomplissement d’une stratégie. L’indicateur représente un ou plusieurs renseignements permettant aux décideurs d’évaluer une situation. Quant à la définition du KPI, il s’agit d’une mesure ou une série de mesures consacrées à l’aspect critique d’une performance globale de l’organisation. La particularité de l’indicateur est qu’il ne laisse pas les décideurs indifférents.

Pour faciliter son exploitation, il vaut mieux classer les indicateurs en fonction de 3 catégories de relations : performance, tachymètre et anticipation. L’astuce pour mieux cerner son utilisation est de rattacher le KPI avec les attentes des décideurs ainsi que les renseignements transmis. L’indicateur de performance de type équilibré est lié de manière étroite aux objectifs. Son but est de renseigner sur l’état du système auquel il est rattaché ainsi que les objectifs suivis.

Concernant l’indicateur de tachymètre, il s’agit d’une notion capable d’enrichir la formation. L’indicateur d’anticipation permet au tableau de bord d’envisager une meilleure assise sur la situation d’une entreprise. Son but est de guider un projet complexe. En travaillant sur un indicateur capable d’évaluer le moral des collaborateurs chargés de réaliser certains projets, on peut évaluer si un des objectifs peut être atteint en respectant un certain délai. Pour plus d’informations sur la définition du KPI, cliquez ici.

Recommandations pour choisir un indicateur de performance

Lorsque l’on crée un outil de pilotage, il est indispensable de s’assurer que l’indicateur de performance clé KPI convient à la profession. Il faut dans ce cas s’assurer que les indicateurs correspondent parfaitement à ses besoins. Autre critère important choisir soigneusement ses indicateurs en fonction de la stratégie, ses habitudes de travail et ses besoins spécifiques. La sélection des KPI conviennent pour toutes les fonctions de la société, contrôle de gestion, management, commercial, conduite de projet, DSI et suivi de la qualité.

Il est crucial qu’un indicateur clé KPI soit rattaché à un objectif bien établi. L’astuce pour mieux canaliser les actions consiste à s’assurer que l’indicateur clé est en relation étroite avec les directions. L’indicateur doit aussi aboutir à une décision. Lorsqu’un cadre dirigeant ou l’équipe ne se sent pas concerné par l’indicateur, il est préférable de ne pas en placer sur un tableau de bord afin de ne pas l’alourdir.

Règles d’or lorsque l’on choisit un KPI

Les indicateurs doivent être rattachés à l’entreprise, aux objectifs à atteindre, au secteur d’activité, à la vision de la compagnie. Le KPI déterminé par une agence de marketing se doit de mesurer les progrès accomplis ou les objectifs stratégiques à atteindre. La sélection doit être rattachée à des ambitions corporatives. Il peut s’agir d’une mission relative à la croissance du chiffre d’affaires ou l’augmentation des clients. En choisissant un KPI, il faut s’assurer que l’on peut mesurer avec précision l’indicateur. L’indicateur clé doit aider les décideurs à engager des actions.

Il se doit d’être simple à mettre en place et à assimiler. De plus, les dirigeants se doivent d’accéder à des indicateurs fiables pour pouvoir prendre des décisions en toute connaissance de cause. Enfin, l’indicateur KPI est contrôlable. En effet, il doit mettre en exergue une performance que la société est capable d’améliorer. Bien que, parfois, un seul KPI suffise pour évaluer un objectif, on peut choisir 3 objectifs prioritaires puis sélectionner au maximum 3 KPI pour chaque intention.

Indicateurs de performance liée à la stratégie poursuivie

L’indicateur de performance est rattaché à 6 critères critiques, à savoir : l’orientation, son caractère constructible, rafraîchi, son coût acceptable, sa fiabilité et son utilité décisionnelle. L’indicateur permet de mesurer l’objectif à accomplir. Bien qu’il existe sur Internet des listes préétablies d’indicateurs par profession, choisir des indicateurs qui n’ont rien à voir avec des objectifs de performance représente une erreur. Les personnes qui se servent de l’indicateur doivent comprendre les détails sur sa fabrication. Pour être performant, il doit présenter des renseignements à jour. La collecte des données nécessaires pour alimenter un indicateur KPI doit nécessiter un budget abordable pour la compagnie.

Lorsqu’un utilisateur doute de la fiabilité des renseignements servant à mettre en place le document, il risque de ne pas s’en servir. Le KPI est une aide à la prise de décision. Il arrive que le guide incite les décideurs à ne pas agir. Il est recommandé de se méfier des indicateurs synthétiques. Un indicateur unique ne suffit pas pour prendre des décisions et apprécier une performance. La raison est que cette information ne mesure qu’un aspect du résultat auquel il est rattaché.

Les données évaluées par un indicateur doivent être corroborées par un autre qui contrebalance les renseignements du premier avertisseur. De manière concrète, s’il est aisé d’augmenter la vitesse d’accomplissement d’un projet en négligeant les coûts, cette opération est plus délicate lorsque l’indicateur de coût contrebalance sur l’indicateur de durée.